réfléchir

Drama !

Il paraît qu’on aime le drama chez les gouines et on a même un mot pour ça : le dramagouine. Cette expression renvoie au terme dramaqueen, un mot qui sert à tourner en dérision les meufs qui « font du drama ». Entendre : qui expriment trop haut et trop fort leurs émotions et leurs sentiments, avec l’idée sous-jacente d’une immaturité voire d’une faiblesse. Le mot est presque toujours utilisé...

read more

Le film Ema : sous le masque queer, une âme réac

L’histoire du film Ema, de Pablo Larrain, sorti en France en septembre 2020, est difficile à résumer parce que floue. En gros, on suit les relations d’une jeune danseuse qui s’appelle Ema et qui est en couple avec son chorégraphe, avec lequel ils ont adopté un enfant, repris par les services d’adoption à la suite d’un incident domestique. Le film est nul mais c’est pas ça qui est important. Des...

read more

Les mots des autres

Ils et elles ont dit Alors c’est bonT’es-tu décidée ?Tu es lesbienne Tu as changéOn verra bienTu n’es pas lesbienneBisexuelle peut-être ?Gouine encore moins Tu t’es trouvé une causeC’est juste une périodeAurais-je tort ?Tu te poses trop de questionsAu fond tu préfères les hommesJe crois que tu m’inquiètesGouine d’accordQui que tu aimes je t’aimePeu importe l’étiquettePourquoi tu pleures ? Ils et...

read more

Les retrouvailles

 « Est-ce que tu es sûre que tu vas bien ? Tu changes beaucoup ». Il y a quelques jours, mon frère m’a appelée pour me dire qu’il était inquiet. Ce n’est pas la première fois que nous avons cette discussion et sans doute pas la dernière. Depuis que je suis gouine, ce frère qui a choisi l’autoroute à quatre voies de la famille hétérobourgeoise se sent à la fois le droit et le...

read more

L’écorchure

Certaines questions s’imposent à toi avec la persistance discrète d’une écorchure toute bête au bout du doigt. Au début la douleur est vive, sans équivoque – pourtant la peau, au bout du majeur, est entaillée sur moins d’un millimètre. Peu à peu la blessure se referme mais il en reste, pendant des semaines, une démangeaison. Il en va ainsi de la question du choix. J’ai déjà écrit deux textes à...

read more

Danser avec elle

Je parlais tout à l’heure du choix – de l’impression d’avoir fait un choix, d’avoir consciemment et délibérément posé un geste. Du sentiment que « j’aurais pu » vivre en hétérosexualité, et que j’ai décidé de ne pas le faire. Je voudrais tout de suite préciser quelque chose de très important : je ne tire aucune fierté de ce choix. Je ne m’en félicite pas et ne m’attribue aucun bon...

read more