les dés sont pipés

09/21/2021
Par JeSuisGouine

Chère amie hétéra,

Le couple hétéro « équilibré » et « non oppressif » n’existe pas.

Ca ne veut pas dire que tu ne peux pas être heureuse avec un homme, ni que les couples hétérodéviants sont exempts de tout rapport de domination. Evidemment pas.

Je suis sincèrement heureuse pour toi quand je te vois joyeuse, mener une vie libre avec l’homme ou les hommes que tu t’es choisis.

Mais ton épanouissement individuel n’enlève rien à la réalité d’une oppression systémique.

Parce que l’hétérosexualité n’est pas qu’une préférence sexuelle. C’est aussi et surtout un régime politique, qui institue des « hommes » et des « femmes », les définit comme complémentaires et leur assigne des positions bien différenciées dans l’espace social.

Même si toi et ton mec êtes parfaitement « égalitaires » chez vous – ce qui, la plupart du temps, n’est absolument pas le cas – vous vous faites immédiatement rattraper par des millénaires de patriarcat dès que vous mettez le pied dehors.

Vous ? Toi, surtout.

Le jeu de l’hétérosexualité peut être merveilleusement amusant, mais les dés sont pipés dès le départ.

D’ailleurs, je crois que tu le sais. Car toi-même, quand tu me parles de ton couple, tu dis souvent à quel point ces normes hétéropatriarcales te pèsent, t’enferment et t’oppressent malgré tous tes efforts pour vous en libérer.

Cette lettre a un seul objectif : que tu n’ajoutes pas, à toutes les injonctions dont on te bombarde déjà, celle de construire un couple hétéro équilibré.

C’est une tâche impossible.

Ma question est la suivante : que se passerait-il si tu gardais pour toi l’énergie que tu dépenses à tenter de faire fonctionner des couples avec des hommes ?

D'autres textes :

Tu ne vas pas y arriver

En ce moment, je fais quelque chose de difficile. Je change de pays, je change de travail, je reprends mes études et j'écris un livre. Et pas mal de gens autour de moi sont assez perplexes, voire franchement sceptiques sur mes chances de succès. Bien sûr,...

read more

Le bénéfice du doute

On n'a pas besoin de comprendre quelqu'un pour soutenir son droit à vivre comme iel l'entend. Il y a quelques jours, je discutais avec une femme qui m’est chère. Quelqu’un d’intelligent, de sensible et de bienveillant. Et elle m’a dit : « je ne peux pas...

read more

Les interstices

Je ne cherche plus à être cohérente. J’essaie de passer moins de temps à coller les uns aux autres des morceaux de moi pour tenter de bâtir l’apparence d’un système bien ordonné. Pourtant j’ai cru longtemps qu’il fallait en passer par là pour être prise au sérieux....

read more