Un poncif hétéronormé

05/11/2021
Par JeSuisGouine

« Pour jouir, il faut stimuler son clitoris pendant la pénétration » est un poncif cis-hétéronormé.

Je comprends bien d’où ça vient et pourquoi on dit ça.

J’ai pratiqué l’hétérosexualité une dizaine d’années et je sais à quel point les rapports sexuels s’articulent souvent autour de « la » pénétration, avec une injonction semi-explicite pour les femmes à jouir en trois minutes, sous l’effet du seul Cis-Phallus Magique et avec un festival de feulements excitants et super spontanés.

Et effectivement, stimuler le clitoris externe pendant une pénétration vaginale ou anale est déjà un moyen de faire passer l’orgasme du stade « franchement improbable » à « ça peut le faire peut-être ».

Mais.

Mais encourager les femmes cis hétérosexuelles* à stimuler leur clitoris pendant la pénétration, c’est partir du principe que le point d’orgue du rapport sexuel reste « la » pénétration. Sous-entendu : « la pénétration par un cis-pénis ».

Ça revient, implicitement, à faire de la stimulation externe des organes génitaux un « bonus sympa » pour prendre un peu de plaisir quand même pendant qu’un cismec fait son inévitable taf de cismec.

Pour moi c’est un peu comme quand les magazines dits “féminins” expliquent à quel point « les préliminaires c’est trop cool ». Einh, quoi ?! Les préliminaires ? Lécher sucer embrasser toucher ne sont pas des « préliminaires ».

C’est du sexe, tout court.

Allez venez, on inverse le point de vue. Allez venez, on se dit que la stimulation clitoridienne, ça peut être le cœur d’un rapport sexuel impliquant une personne à vulve – et pas juste le truc sur le côté qu’on peut faire discrétos histoire de se faire moins chier.

Aussi, voici mon conseil sexo pour les personnes qui ont un clitoris : « pour jouir, vous pouvez pratiquer un peu de pénétration pendant la stimulation du clitoris ».

Et encore, seulement si vous le voulez vraiment.

– je parle de femmes cishet car c’est très majoritairement à ce public que s’adressent ces discours –

D'autres textes :

Pas une alliée

Je ne suis « l’alliée » de personne. Et je ne demande à personne d’être mon allié.e. Pourtant je sais bien que le concept d’allié présente un attrait indéniable, à la fois pour les personnes concernées et pour les autres. Il désigne, en gros, les gen.te.s qui ne sont...

read more

La table des hommes

J’ai essayé pendant longtemps de me tailler une place à la table des hommes. Je pensais que c’était ça, le féminisme. Obliger les hommes à se pousser un peu. Les convaincre de refermer leurs jambes et de resserrer leurs coudes pour nous laisser les rejoindre. Oh, pas...

read more

Injuste

Ma grand-mère a passé les dernières années de sa vie dans un EHPAD. Une maison de retraite sans trop de moyens, où un personnel débordé faisait ce qu’il pouvait sans parvenir à empêcher qu’une épaisse odeur d’urine imprègne les lieux. L’attitude de ma grand-mère à...

read more